Peste Porcine Africaine : flash info Marne n°12

  - Sanitaire

Surveillance renforcée : un cas concret pendant les fêtes de Noël

Comme vous le savez, depuis l’apparition des premiers cas de peste porcine africaine en Belgique en septembre 2018, le niveau de surveillance du réseau SAGIR a été renforcé sur l’espèce sanglier. Aussi, chaque animal découvert fortuitement sans causes de mortalités apparentes (balles et collision principalement) est pris en charge et analysé avec recherche systématique des pestes porcines (classique et africaine).
A ce jour, et depuis le 16 septembre 2018, 461 cadavres ont ainsi été analysés dans toute la France. Tous les résultats sont négatifs.

Alors que l’activité de la Fédération des chasseurs marquait une pause pendant les fêtes de fin d’année, deux cadavres de sangliers étaient découverts au cours d’une chasse en Argonne le 21 décembre 2019, l’un à Châtrices côté Marne et l’autre en Meuse à Beaulieu-en-Argonne à seulement 1 km de distance.
En l’absence de causes de mortalités apparentes, les cadavres des deux sangliers ont été pris en charge par la fédération des Chasseurs de la Meuse en collaboration avec les services de l’ONCFS et de la fédération des Chasseurs de la Marne puis dirigés vers le laboratoire d’analyses de Strasbourg.
Les recherches de pestes porcines réalisées sur les deux sangliers le 30 décembre se sont avérées négatives.
Ces récents cas mettent en avant l’extrême vigilance des chasseurs qui par leur collaboration ont permis de s’assurer de l’absence de la PPA.
Cette vigilance ne doit en aucun cas faiblir…
Les chasseurs restent les premières sentinelles de la faune sauvage en matière sanitaire.

Le président,
Jacky DESBROSSE

 

 

Télécharger le Flash Info

Les dernières actualités
Contactez nous

Écrivez nous, nous vous répondrons au plus vite