Déclarez vos dommages causés par la faune sauvage* !

  - Régulation des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts

Chaque année, certaines espèces de faune sauvage occasionnent différents types de dégâts dont les conséquences financières peuvent se chiffrer à plusieurs dizaines de milliers d’euros.
La prédation exercée par d’autres ont un impact non négligeable sur les populations de petit gibier qui tentent de subsister tant bien que mal.

Si mesurer l’impact sur la faune sauvage n’est pas chose aisée, quantifier des dégâts constatés sur des cultures, dans des petits élevages ou sur des isolations de bâtiments restent relativement simples.
Pour exemple, le pigeon ramier n’a pas été reconduit sur la liste départementale des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts l’année dernière faute de données chiffrées suffisantes.
Il ne peut donc plus faire l’objet de tirs de destruction depuis la fermeture de sa chasse le 20 février dernier et ce jusqu’à la prochaine ouverture de la chasse le 20 septembre 2020.
Son cas sera de nouveau examiné en avril 2020 pour la prise d’un nouvel arrêté concernant la période du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021.

Aussi, afin d’éviter de nouveaux « déclassements » fautes de chiffres, nous vous encourageons à déclarer les dommages causés par la faune sauvage (corvidés, pigeons ramiers, renards, mustélidés, …) dont vous avez été victimes ou dont vous avez eu connaissance (amis, voisins, …).

Vous pouvez télécharger le formulaire ou saisir directement vos dommages sur le site internet de la FDCM rubrique Téléchargement/Régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts :


Formulaire papier
Saisie en ligne

A vos claviers !

*hors grand gibier qui fait déjà l’objet d’une procédure réglementée

 

Les dernières actualités
Contactez nous

Écrivez nous, nous vous répondrons au plus vite