AMÉNAGEMENTS GRAND GIBIER

Les aménagements forestiers, « zones de gagnage »

Il est nécessaire de réaliser des aménagements forestiers pour améliorer la capacité d’accueil afin que les populations de grands ongulés se répartissent de manière plus homogène sur le territoire.
L’amélioration de la capacité d’accueil forestière ne doit en aucun cas avoir pour objectif de faire augmenter les populations. Elle ne se substitue pas au maintien ou à la restauration de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique.
Elle s’inscrit dans le cadre d’une gestion forestière durable, où l’on va profiter des coupes et travaux pour mettre en place des aménagements attractifs pour le grand gibier, pour tenter de les détourner des essences objectifs du territoire.

Ces aménagements forestiers peuvent être réalisés selon les modalités suivantes :

Profiter des créations de routes forestières pour installer sur les bordures des enherbements, voire quelques arbres fruitiers.

Lors de la mise en place ou de l’entretien des cloisonnements d’exploitation, prévoir des sur-largeurs tous les 4 ou 5 layons afin de favoriser le brou ligneux, maintenir une bande boisée en bout des cloisonnements. (Mise en place d’un “périphérique intérieur”) qui assure la quiétude des animaux.

Encourager la mise en place de pré-bois.

Installer des prairies à faune sauvage dans les vides non boisés.

Créer des points d’eau en préservant les mares existantes ou en réalisant des ouvrages en bordure de routes forestières (exutoires des fossés).

Contactez nous

Écrivez nous, nous vous répondrons au plus vite